Skip to content

PASTORALES D’ETE

Direction et commentaires Constantin Rouits
Clavecin Justin Taylor
 
Le sentiment pastoral dans la musique, aux XIXe et XXe siècles.
 

La nature, avec ses sons et ses couleurs, a constitué une source majeure d’inspiration pour les compositeurs de toutes les époques.

Il est impossible d’évoquer le sentiment pastoral dans la musique classique sans la célèbre Symphonie n°6 de Beethoven. Lors de sa création à Vienne en 1808, le programme l’annonçait ainsi : « plutôt expression du sentiment que peinture ». La publication de la partition porte d’ailleurs l’inscription : « Symphonie pastorale ou Souvenir de la vie à la campagne ».

Ce sont deux grands compositeurs français qui seront mis à l’honneur en première partie de ce concert. D’abord Arthur Honegger, avec son court poème symphonique, la Pastorale d’été. De par sa simplicité et sa limpidité structurelle, l’œuvre a toujours rencontré un grand succès. Composée lors d’un séjour dans les Alpes bernoises, elle porte en épigraphe un vers de Rimbaud : « J’ai embrassé l’aube d’été ».

Enfin l’Orchestre sera rejoint par le jeune et talentueux Justin Taylor, pour l’une des rares œuvres concertantes pour clavecin composées au XXe siècle, le Concert champêtre. Né de la rencontre du jeune Francis Poulenc avec la claveciniste Wanda Landowska, cette œuvre en trois mouvements utilise toutes les ressources expressives de l’instrument soliste, et surprend par son style délibérément néo-classique.

Photo: Julien Benhamou

Arthur Honegger – Pastorale d’été, H. 31

Francis Poulenc – Concert champêtre

Ludwig van Beethoven – Symphonie n°6 « Pastorale », en fa majeur op. 68

De 7€ à 25€

2h entracte compris

Conférence gratuite

Par Bruno Gousset, musicologue 

Samedi 21 mai 2022 à 19h

Salle de conférences du CEC de Yerres

Réservation au 01 69 48 23 24

Direction et commentaires Constantin Rouits

Clavecin Justin Taylor


Date

21 05 22

Horaire

20h30